Driver’s Privacy Protection Act (DPPA)

Le Driver's Privacy Protection Act (DPPA) est une loi fédérale américaine visant à protéger les informations personnelles identifiables (PII) des conducteurs titulaires d'un permis de conduire contre toute utilisation ou divulgation inappropriée. Le Congrès a adopté la DPPA en 1994 en réponse à des plaintes selon lesquelles des agences d'État vendaient des informations sur les conducteurs à des sociétés de marketing direct et à des compagnies d'assurance automobile pour augmenter leurs revenus. La DPPA exige de tous les États qu'ils protègent la confidentialité des informations personnelles contenues dans le dossier automobile d'une personne, notamment son nom, son adresse, son numéro de téléphone, son numéro de sécurité sociale, son numéro d'identification de conducteur, sa photographie, sa taille, son poids, son sexe, son âge, certaines informations médicales ou relatives à un handicap et, dans certains États, ses empreintes digitales. La DPPA rend illégal le fait d'obtenir des informations sur les conducteurs à des fins illégales ou de faire de fausses déclarations pour obtenir ces informations. Le non-respect de ces dispositions peut entraîner des sanctions pénales et des droits d'action individuels, notamment des dommages-intérêts punitifs et réels ainsi que des honoraires d'avocat. En vertu de la DPPA, les renseignements personnels des conducteurs peuvent être obtenus auprès des services des véhicules à moteur pour certaines utilisations, dont les suivantes : Les fonctions d'un organisme gouvernemental légitime La sécurité automobile, le vol et les émissions, ainsi que les rappels de produits. À des fins d'assurance Avis pour les voitures remorquées ou mises en fourrière Seuls les enquêteurs et le personnel des services de sécurité autorisés peuvent utiliser cette méthode Utilisation par les installations privées de transport à péage Études de marché et enquêtes sur les véhicules à moteur à but non lucratif Les informations des conducteurs sont également disponibles en réponse à des demandes de dossiers individuels si l'État a reçu la permission de la personne concernée. Chaque divulgation supplémentaire doit également être enregistrée. Ces enregistrements doivent identifier la personne qui les reçoit et indiquer l'objet de la divulgation. Les dossiers de divulgation doivent être conservés pendant cinq ans. La législation ne protège pas les informations relatives aux infractions au code de la route, au statut du permis de conduire ou aux accidents d'un conducteur. De nombreux États ont également leurs propres lois qui complètent la DPPA. La question de savoir si la DPPA s'applique aux dossiers des véhicules appartenant à des sociétés, des entreprises individuelles, des sociétés de personnes, des sociétés à responsabilité limitée, des associations, des successions, des titulaires de privilèges ou des fiducies varie selon les États.

Vous pouvez également être intéressé
  1. Protect IP Act of 2011 (pipa) Définition - Que signifie la loi PROTECT IP de 2011 (PIPA)? La loi PROTECT IP Act (PIPA) de 2011 est un projet de loi visant à lutter contre la violation du droit d'auteur et la contrefaçon. Introduit en mai 2011, le projet de loi a été suspendu en janvier 2012....
  2. Trafic de changement annuel (act) Définition - Que signifie le trafic de changement annuel (ACT)? Le trafic de changement annuel (ACT) est la partie du code source d'un logiciel qui change en un an. Ces changements reflètent les ajouts ou modifications du code source. ACT est utilisé pour prédire la maintenance du logiciel lors de...